Entre mes sites, ceux de mes clients, ceux de mes amis qui veulent se lancer à leur tour dans la vente sur internet, on peut dire que je vois passer sous mes yeux beaucoup de projets de boutiques en ligne. Certains aboutissent, d’autres pas, certains connaissent l’échec et d’autres le succès.

Au point qu’aujourd’hui, je peux vous révéler la meilleure chose à faire si vous comptez vendre sur internet. La meilleure chose à faire pour que votre site e-commerce soit un échec total.

Lorsque l’on veut se lancer dans la vente en ligne, on le fait avec une intention bien précise : gagner de l’argent (dans la grande majorité des cas). Bien sûr chacun se fait sa propre notion de ce qu’est “gagner de l’argent”, certains veulent simplement arrondir leurs fins de mois, d’autres espèrent pouvoir se reconvertir en substituant à leur activité actuelle celle d’e-commerçant à plein temps et d’aucuns se voient déjà avec le million.

Si le but est clair (gagner de l’argent), les moyens pour y parvenir devraient l’être tout autant : tout mettre en oeuvre (dans la limite de la Loi et de l’éthique bien entendu) pour que le site réalise un chiffre d’affaires satisfaisant. Ainsi, chaque fois que le futur entrepreneur se retrouve face à un choix déterminant pour le reste de son projet, il est censé opter pour la solution qui lui fera gagner le plus d’argent.

Cela parait évident ? Pourtant, de nombreux (je n’ose pas dire la majorité) e-commerçants font exactement l’inverse au départ.

Comment ? En investissant la plus grande partie de leur budget total dans la partie technique et graphique du site.

1° Ce n’est pas nécessaire

Alors qu’il faudrait par exemple investir 10% du budget total dans la création du site (développement et graphisme), on se retrouve avec des commerçants en ligne qui en investissent  90%.

Résultat, le site est tout beau, hyper technique avec des modules et des supers effets que même amazon il a pas !

Résultat, le site est en ligne et y a  pas une vente.

Le e-commerçant en herbe ne comprend pas, comment peut il être possible que son site ne marche pas alors qu’il a investi plus de 15.000 € pour un graphisme et des modules qui surpassent de loin ceux des concurrents actuels. (Je pense notamment au site Torpille.fr dont la créatrice écrivait en 2009 : “ je n’ai pas compris qu’il y avait un fossé énorme entre une agence web et une agence spécialisée en boutiques en ligne, bref j’ai acheté un site hors de prix (30 000 €) qui m’a été livré en retard et surtout incompatible avec la vente en ligne.”)

Pourtant les faits sont là :

– Le graphisme et les modules ne rapportent que rarement des visiteurs (ciblés qui plus est).

– Un site au graphisme développé sur mesure ne vend pas mieux qu’un site doublé d’un template préconçu puis personnalisé.  Cela est vrai pour tout type de site qui servirait de support à de la vente sur internet, que ce site soit:

* Un blog. Combien de blogueurs génèrent des milliers d’euros en utilisant un simple site wordpress et un template gratuit et sans avoir eu à investir des milliers d’euros dans la conception du site, comme c’est le cas du célèbre blogueur Jean Rivière.

* Un site vitrine. J’ai moi même créé une société de vitres teintées pour voiture, dont la principale source de client était le site blackauto.fr (que j’ai revendu depuis suite à une proposition de rachat).  Cela a été un tel succès que l’on devait souvent refuser des voitures. Alors que la conception du site ne m’a couté qu’environ 216 € (entre le template et l’hébergement).

* Un site e-commerce. Ce qui est vrai pour les blogs et les sites vitrines est aussi vrai pour les site e-commerces.

2° Pourquoi font-ils cela ?

Alors pourquoi, tout ces gens investissent autant d’argent dans la conception d’un site qui ne leur rapportera au final pas grand chose ?

a) Parce que leur agence web leur a dit.

En effet, certaines (pour ne pas dire beaucoup) d’agences web qui s’occupent uniquement de la partie conception du site ont une approche biaisée du e-commerce puisqu’elle ne le voit qu’à travers le prisme du développement et de la réalisation graphique.

D’un autre côté, le client fait l’erreur d’avoir pris comme seul interlocuteur une agence web qui certes s’y connait en développement de site, mais ne connaît précisément rien au e-commerce en tant qu’activité économique.

L’agence web demande donc au futur e-commerçant ses attentes, ses envies et bien sûr… son budget, pour finalement lui faire le meilleur site et le meilleur graphisme possible. L’agence web fait bien son travail (dans le meilleur des cas) et le client, lui, se retrouve avec un site incroyable dont il n’a pas vraiment l’utilité et un budget  total presque épuisé. Avec son nouveau e-commerce, il est un peu comme un homme qui a mis tout son argent pour acheter une Ferrari et a qui il n’en reste plus suffisamment pour passer son permis.

b) Par ostentation

Parfois, toute la faute revient à l’e-commerçant. Il commence à rédiger son projet de site en ayant l’intention de gagner de l’argent, puis d’un coup, sans raison, il se met à rêver du meilleur site au monde, du plus beau des graphismes qu’il pourra fièrement montrer à sa famille, à ses amis voire à son voisin. C’est décidé ! Son site sera l’un des plus beau du web ou ne sera pas !

Du coup, il se perd dans ses chimères et en  oublie l’essentiel : créer un site rentable et gagner de l’argent avec.

Pour résumer, si vous aussi vous voulez que votre site e-commerce soit un échec investissez 90% de votre budget total dans la conception et le graphisme.

3° Ce qu’il faut faire

Ce qu’il faut faire, c’est inverser la tendance.

Si vous comptiez investir 90% du site dans la conception et 10% dans le reste, changez pour 90 % dans le marketing au sens vaste et 10% dans la conception.

Si vous comptiez avoir comme principal interlocuteur votre agence web, commencez plutôt par consulter un conseiller e-commerce (à ce propos n’oubliez pas que je réponds gratuitement à toutes vos questions concernant votre projet e-commerce. Cliquez ici pour me contacter), par faire réaliser une étude marché, une stratégie référencement et marketing accompagnée de préconisations,  par suivre une formation e-commerce…

Si vous comptiez commencer en réfléchissant “conception”, débutez plutôt en pensant “génération de trafic et fidélisation”.

Si vous comptiez ne sortir votre site qu’une fois qu’il sera parfait ou alors concevoir un site au top une fois pour toute, quitte à payer plus cher, choisissez plutôt d’améliorer votre site avec le temps en vous basant sur l’analyse du comportement de vos visiteurs.

[thrive_leads id=’15118′]

A voir aussi :