Ton Chiffre d’Affaires est en Vacances ? Apprends La Vente Par E-mail !

Accueil/- 5 - E-mailing/Ton Chiffre d’Affaires est en Vacances ? Apprends La Vente Par E-mail !

Ton Chiffre d’Affaires est en Vacances ? Apprends La Vente Par E-mail !

Hola. J’ai une question pour toi….. je te la pose !

Si on te proposait de retourner à l’école, tu le ferais ?

Trouvez De Nouveaux Clients Avec De l'Emailing Ciblé. Demandez Un Devis !

Aujourd’hui, on va imaginer que tu te retrouves quelques années en arrière sur les bancs de l’école. Sauf que l’école en question s’appelle l’INSTITUT E-COMMERCE POUR LES NULS (l’IECPN, si tu préfères). Dans ta section, vous êtes 99 élèves plus toi, ça fait 100 tout rond. Chacun a choisi ses options et suit les cours qu’il veut, à la carte.

Ce matin, en cours de Canaux de vente online (obligatoire pour toute la section), ton prof (Mr Dubénef) débarque dans la salle de classe. Il exige le silence, puis vous pose la question suivante :

Qui aime faire des ventes et voir ses revenus augmenter ?

 

Toutes les mains se lèvent (la tienne compris) avec une énergie incroyable. Normal.

Ton prof temporise en parcourant quelques mètres sur l’estrade et enchaine avec une deuxième question :

Qui utilise déjà l'e-mail pour faire des ventes ?

 

 

Et comme toi et les élèves de ta section n’avez pas attendu d’être diplômés de l’IECPN pour monter votre site e-commerce, vous avez l’expérience pour répondre à cette question. Et cette fois, seulement 42 mains se lèvent après cette deuxième question…

Le sang de ton prof ne fait qu’un tour ! Mr Dubénef frise la crise cardiaque !!

professeur-colereprofesseur-colereprofesseur-colereprofesseur-colere

Il vient de se rendre compte que :

100 personnes sur 100 aiment gagner de l’argent, mais 58 personnes sur 100 font complètement l’impasse sur le canal de vente par e-mail, alors que c’est un canal de vente extrêmement efficace et lucratif !

Alors voilà, mon cher ami, si tu veux réussir ton année, va falloir remédier à ça ! Alors tu fais peut-être partie de ceux qui utilisent déjà l’e-mail pour (essayer de) vendre à tes clients, mais le fais-tu bien ?

Je vais essayer de te faire un petit cours de rattrapage sur la vente par e-mail, comme ça tu auras une occasion en plus d’augmenter ton chiffre d’affaires…

Tu peux prendre des notes, ça va être intéressant !

Leçon n° 1 : L’état d’esprit

Pour commencer, il faut que tu répètes plusieurs fois cette phrase à toi-même, jusqu’à ce que tu l’ais bien intégrée. Et à voix haute s’il te plait !

LES GENS N’EN ONT RIEN À FAIRE DE MOI, ILS NE SE PRÉOCCUPENT QUE D’EUX-MÊMES

Alors pourquoi te faire assimiler ce concept ? Eh bien, beaucoup d’e-commerçants ne sont pas clairs quand ils communiquent sur leurs produits, car ils sont souvent trop occupés à parler d’eux-mêmes !

UN MAUVAIS EXEMPLE

Nous avons fondé notre entreprise de vente en ligne en 2002, avec pour objectif la satisfaction de nos clients via des formations axées sur le web. Nos prestations sont réalisées par des professionnels de la conversion e-commerce qui comptent plus de 20 ans d’expérience.

Après lecture de ce texte, on ne sait toujours pas ce que ces gens-là font ! Quel bla bla insignifiant !

Si ces gens-là avaient assimilé le leitmotiv LES GENS N’EN ONT RIEN À FAIRE DE MOI, ILS NE SE PRÉOCCUPENT QUE D’EUX-MÊMES, ils auraient pu nous pondre un truc plus interpellant pour leurs lecteurs.

UN BON EXEMPLE

Avec les formations APPRENTEO, nous vous montrons la marche à suivre pour améliorer votre taux de conversion grâce à des formations vidéo en techniques de vente en ligne. Cliquez ici pour télécharger notre application et visionnez toutes nos formations.

BING. Avec ce genre de communication, ils augmentent instantanément leur taux de clics et de téléchargements de l’application.

Retiens une chose : Oublie-toi et concentre-toi sur ton prospect!

Leçon n° 2 : Construis des titres

Maintenant que nous avons adopté le bon état d’esprit, commençons par rédiger un titre pour ton e-mail ou ta newsletter de vente. Pourquoi commencer par rédiger le titre ? Pour deux raisons :

  1. Le titre est l’élément qui déterminera si les gens vont lire la suite de l’e-mail. (Note l’importance !)
  2. Une fois le titre en place, tu as une ligne directrice pour ton e-mail et ça facilite énormément la suite de la rédaction !

DES EXEMPLES

Imaginons que tu sois dans le business des articles de cuisine. Tu veux communiquer à ta liste sur un produit génial.

Version A : Le test du robot de byFlow

Version B : Une imprimante 3D capable de cuisiner des hors-d’œuvre !

En tombant sur la version A dans sa boite mail, ton lecteur pourrait facilement supprimer l’e-mail sans même l’ouvrir, à moins d’être (par hasard) aussi un inconditionnel des produits byFlow. Mais s’il était tombé sur la version B, le titre aurait peut-être eu plus de chance de capter son attention et de le faire ouvrir le mail. En gros, le titre c’est la porte d’entrée… alors fais ça bien !

Personnellement, quand j’attaque la rédaction d’un e-mail de vente, je rédige d’emblée entre 8 et 15 titres. Ça sert de jogging pour mon cerveau. Puis, en les relisant et en les partageant avec d’autres personnes, UN titre sort du lot en général.

La technique RTO

Si tu manques de créativité dans la rédaction de tes titres, voici une bonne technique (ce n’est pas la seule, bien entendu) que tu peux utiliser : RTO (pour RésultatTempsObjection)

Quelques exemples :

Résultat souhaité

Fais ta vaisselle à la main

Délai ou espace temporel

En 5 minutes

Objections

Même si tu as invité une équipe de rugby à dîner

 

Résultat souhaité

Apprends à ton chien à rouler sur le dos

Délai ou espace temporel

En 3 jours

Objections

Même si c’est le plus récalcitrant des pitbulls


Après, tu peux varier les plaisirs et interchanger
R-T-O comme tu veux… ça te donnera toujours des bons titres !

R-O-T

Résultat souhaité

Fais ta vaisselle à la main

Objections

Même si tu as invité une équipe de rugby à dîner

Délai ou espace temporel

En 5 minutes


ORT

Objections

Ton chien est le plus récalcitrant des pitbulls ?

Résultat souhaité

Tu pourras quand même lui apprendre à rouler sur le dos

Délai ou espace temporel

Au bout de 3 jours


Allez ! Essaye-toi à quelques titres qui colleront à ton business ou un produit que tu souhaites promouvoir
et au bout de 10 ou 15, tu devrais déjà voir éclore l’un ou l’autre titre intéressant pour ton prochain e-mail de vente.

Ce qu’il faut retenir sur les titres

  • L’objectif d’un titre (objet de l’e-mail) est d’attirer la BONNE personne à lire l’e-mail.
  • Ne jamais « piéger » les gens avec des titres racoleurs. Cela marchera bien évidemment la première fois, mais ça les fera enrager et ça va les amener tout doucement à ignorer tes e-mails, voire les pousser à se désinscrire de ta liste.
  • Commence par écrire des titres d’abord. Ils feront office de ligne directrice pour ton e-mail.
  • Fais le petit test suivant : Écris plusieurs titres, partage-les autour de toi et demande aux personnes interrogées lesquels sortent du lot et attisent leur curiosité. Tu peux très bien réaliser ça avec un questionnaire Google Forms ou en postant la question sur ta page Facebook.

Leçon n° 3 : Réalise l’ossature de ton texte avec la formule AIDA

Cette petite formule a aidé des tonnes d’entreprises à ramener des millions dans leurs caisses. Elle marche pour les e-mails, les articles de blog, les magazines, les publicités télévisées, les pages de vente, etc. C’est une formule absolument incontournable. AIDA pour…

Attention Capte l’attention de ton prospect
Intérêt Attire sa curiosité avec des faits intéressants
Désire Donne-lui vraiment ENVIE de posséder ton produit
Action Amène-le à prendre l’action que tu souhaites


Tu as déjà pondu un titre, ce qui t’a donné la direction générale de l’e-mail que tu vas écrire. Maintenant, dessine les contours de ton texte avec la formule AIDA. Ce qui m’aide vraiment, c’est de commencer avec un guide comme celui-ci :

Titre : Ton titre ici

Attention : Capte son attention. Utilise quelque chose qui fera dresser les oreilles de ton lecteur.

Intérêt : Intéresse-le avec des faits intéressants, un événement, une histoire, une coutume, un sondage.

Désire : Montre-lui ce que sa vie serait avec le produit que tu vends, ou les bienfaits qu’il produira.

Action : Guide-le vers l’action qu’il doit prendre. Prends-le par la main !

Maintenant lance-toi et commence à remplir les étapes avec ton propre texte. Peu importe l’action que tu veux faire prendre à ton prospect, cette formule marche. On en fait un ensemble, observe par toi-même cet exemple inventé de toute pièce :

Titre : Donne-toi une dose d’énergie en 1 minute, sans avaler une goutte de café !

Attention : (Capte son attention)

Je vais t’apprendre une technique qui va te donner une dose d’énergie : un véritable coup de fouet… et ça te prendra une minute à peine !

Intérêt : (Intéresse-le avec des faits intéressants)

Il s’agit en fait d’un truc de respiration découvert accidentellement par des apnéistes qui plongent près des Calanques de Marseille.

En faisant cet exercice d’échauffement, leur capacité respiratoire s’améliore non seulement avant de plonger, mais l’oxygène supplémentaire généré par cette technique leur donne un véritable coup de fouet !

Désire : (Fais-le désirer les bienfaits)

Donc, si tu te sens fatigué au bureau et que tu ne veux pas te bourrer de caféine, essaye cette technique sans plus attendre.

C’est la technique du « Sept – Huit – Dix ». Tu m’en diras des nouvelles !

Action : (Prends-le par la main vers l’action désirée)

Voilà exactement ce qu’il faut faire :

Garde les yeux ouverts et fixe un point en face de toi.

Maintenant, inspire lentement pendant 7 secondes. Compte les secondes dans ta tête.

Ensuite, retiens ta respiration pendant huit secondes. Compte à nouveau les secondes dans ta tête.

Enfin, expire lentement pendant dix secondes. Compte encore dans ta tête.

Répète l’opération 3 fois et tu sentiras une dose d’énergie monter en toi qui te remettra les idées au clair !

Est-ce que tu as suivi avec intérêt ?

Non, ce n’est pas parce que « j’écris bien », c’est simplement parce que j’ai suivi la formule AIDA pour t’amener tout doucement vers l’action désirée ! Laisse-moi te dire, cette petite formule te changera la vie. Essaye-la partout : dans tes e-mails, dans tes discussions, dans les histoires que tu racontes autour de toi ou dans tes descriptions de produits.

Ce cours est génial ! Perso, je prends des notes... dit-il avec sa voix d'intello...

 

 

Leçon n° 4 : Trouve ta voix

Les leçons 1 – 2 – 3 à elles seules aident déjà pas mal de monde à améliorer considérablement leur rédaction… et j’espère que ce sera le cas pour toi aussi. Mais attaquons-nous à présent à un problème récurrent chez bon nombre de personnes.

VOICI LE PROBLÈME

La plupart des e-commerçants ou des entrepreneurs du web parviennent à expliquer en UNE phrase ce que leur site ou entreprise fait. Mais lorsqu’ils se mettent à leurs claviers d’ordinateur pour expliquer leur activité, c’est une marée de mots confus et peu clairs qui sortent !!

UN MAUVAIS EXEMPLE

Voici un véritable texte type plaquette d’entreprise (dont j’ai modifié le nom, par respect pour l’entreprise en question) qui était publié, imprimé et distribué à tous leurs clients et prospects. C’est carrément hilarant, tellement ON NE COMPREND PAS ce que cette entreprise fait !

QU’EST-CE QUE LA DIZZBOX ?

La dizzbox c’est :

– Une plateforme technologique clé en main, intégrée et convergente

– Gestion et Création de tout type de média

– Réseautage social et médias sociaux complètement intégrés (CGU inclus)

– Livré sur mesure

– Peut s’utiliser associé à d’autres technologies, outils et applications existants

La dizzbox n’est PAS une application mono fonction.

Peu importe quel type de contenu ou de médias vous produisez ou distribuez (même support papier) : TV, radio, etc… la dizzbox est faite pour vous.

La dizzbox est destinée aux créateurs et propriétaires de contenu de tous bords : distributeurs et médias, entreprises, asbl, organisations internationales, enseignants et éducateurs.

…… si tu tombes sur ce genre de texte complètement saugrenu, je pense que tu n’aurais aucune idée sur ce que ces gens font, et au final tu quitterais leur page, non ?!

UN BON EXEMPLE

Voici comment nos amis de Dizzbox auraient pu expliquer ce qu’ils font si le PDG et un ami à lui étaient en train de papoter autour d’un café :

Si tu as une entreprise offline qui crée du contenu… comme un journal, une station de radio, un magazine ou un éditeur de livres… on peut publier tout ton contenu en ligne.

On gère tout à ta place. Nos clients observent en général 80 % de croissance de revenus au terme du premier mois. C’est ça l’avantage à transporter son affaire en ligne.

Toi, tu restes en retrait, tu t’occupes de tes affaires, et nous on construit ton site, on fait la maintenance sur tes pages Facebook, tes comptes Twitter et on veille au grain pour ta présence en ligne au quotidien. Et évidemment, on est carré niveau technologies, donc tes contenus sont consultables via pc, tablette et smartphone …

Alors, c’est pas beaucoup plus clair comme ça ?

Un truc qui pourrait être sympa : Sors ton téléphone et enregistre-toi pendant une conversation avec un ami fictif. Tu devrais pouvoir expliquer ce que ton produit ou ton offre fait en 3 phrases maximum. Une seule de préférence !

Et rappelle-toi d’un truc ! Tu n’es pas obligé d’expliquer CHAQUE élément de ton produit ou de ton offre, insiste simplement sur les TOP bénéfices. Un exemple :

« Cette formation vous apprend à créer votre site e-commerce en 48 heures. »

Ce qu’il faut retenir sur la voix

  • Rédige comme tu parles !
  • Reste en phase avec ta personnalité, ne prétends pas être celui que tu n’es pas. Ça se ressentirait dans ton texte, juste comme dans la vraie vie.
  • S’il te faut plus de 3 phrases pour expliquer ce que ton produit ou ton offre fait, alors c’est trop long ! Les idées simples sont toujours mieux retenues.

Leçon n° 5 : Raconte une bonne histoire

Les histoires rassemblent les gens et font appel aux émotions les plus enfouies ! Pas étonnant qu’on s’en serve tant en marketing et en vente. Que ça soit un truc qui t’est vraiment arrivé (bien plus efficace) ou une histoire que tu montes de toutes pièces (dans ce cas précise le), le résultat doit être le même : remuer ton prospect / lecteur / interlocuteur… et lui transmettre des émotions.

La combinaison de l’histoire racontée, mêlée aux arguments de vente est d’autant plus efficace pour vendre des produits qui ont une certaine « charge émotionnelle » (genre une alarme de sécurité, un antivol pour voiture, une couverture de survie, un collier GPS pour animal de compagnie…)

UNE FORMULE SIMPLE À UTILISER

[Événement à raconter] + [Comment le produit ou l’offre a été utile] + [Comment acheter le produit]

Les gens aiment apprendre avec des métaphores.

Donc même si tu parles de TOI (ce que je déconseille de faire – voir leçon n° 1), les gens s’identifient inconsciemment à ton personnage.

Si tu veux vendre par e-mail, mais que tu ne sais pas quoi écrire, écris une bonne histoire sur ton produit.

DES EXEMPLES

Juste pour te montrer comment on peut raconter une histoire autour d’un produit :

Golf : La balle s’arrachait du tee si brutalement qu’on croyait entendre un coup de feu. Ce jour-là, c’est ce qui arrivait à chaque fois que je frappais la balle. Je n’avais pas pris de cours, je n’avais pas musclé mes bras… la seule différence était le club que j’utilisais. Le club G95 que je me suis offert est en acier massif renforcé. À chaque swing, je touche la balle avec 70 % de masse supplémentaire. Pas étonnant que je sois soudainement devenu aussi bon !

Régime alimentaire : Ce matin-là, quand j’ai voulu enfiler mon pantalon, j’ai réalisé que je ne rentrais même plus dans le XXXL. C’était pourtant la plus grande taille que je pouvais trouver dans les magasins. Après des années à me voiler la face, il fallait bien que je finisse par reconnaitre que j’avais rejoint le mythique « club des gros derrières ». Je n’arrivais pas à me débarrasser de ce problème, c’est pourquoi j’ai fini par investir dans le régime XYZ…

Leçon n° 6 : Ajoute des témoignages (si tu en as)

J'ai longtemps galéré à trouver mon style capillaire... Mais ça, c'était avant de rencontrer le coiffeur Jean-Luc !

 

Les gens veulent savoir s’ils font vraiment une affaire en achetant ton produit. En gros, ils ont besoin de te faire confiance avant de cliquer sur le bouton « Passer la commande ».

Quand tu commandes sur Amazon, tu hésites ? Non, je ne pense pas !

Car tu sais que tes données bancaires seront en sécurité avec eux, tu sais que ta commande va arriver dans les plus brefs délais. Et tu sais que si quelque chose foire, ils seront là pour résoudre ton problème.

Mais, quand tu as affaire à un site ou un produit que tu ne connais pas, tu es sans doute un peu plus sceptique. Et quand tu es sceptique, tu ne sors pas ta carte de crédit… De la même manière que tu ne sors pas ton portefeuille dans un quartier dit « craignos » !

Il faut donc établir de la confiance et rassurer tes prospects en partageant des témoignages de clients satisfaits.

EXEMPLES

=> Bénéfices obtenus (€$£)

« Mr. Malraux a vu son chiffre d’affaires grimper de 76 % après avoir utilisé notre application. »

=> Le rêve ultime

« Laurent a créé sa première entreprise en 5 jours après avoir suivi mon cours. Six mois plus tard, il avait les liquidités suffisantes pour quitter son job. »

=> L’argument affectif

« Joséphine est devenue l’héroïne de ses 3 enfants avec ce château gonflable en forme de dinosaure. »

=> Crédibilité par l’autorité

« Nous avons développé des logiciels pour Samsung, Apple et Motorola. »

Ce qu’il faut retenir sur l’utilisation des témoignages

  • Joue sur la crédibilité de plus grandes marques qui ont acquis ou utilisé ton produit.
  • Affiche des témoignages et les résultats produits. Parfois, un témoignage « local » peut favoriser une vente.
  • Montre que ton produit ou ton offre marche avec toutes tes catégories de prospects !
  • N’invente pas de faux témoignage ! L’éthique prime avant tout !!

Leçon n° 7 : Prends ton client par la main et emmène-le vers la vente

L’unique objectif de la rédaction de ton e-mail de vente est d’amener ton prospect à acheter ce que tu proposes. C’est l’ACTION qu’il doit réaliser. Pour ce faire, tu dois littéralement prendre ton prospect par la main.

C’est exactement la dernière partie de la formule AIDA (voir leçon n° 3). À ce moment précis, tu es censé avoir communiqué POURQUOI ton prospect doit acheter ton produit ou ton offre et conclure la vente.

Il te faut ces 3 ingrédients pour conclure la vente :

  • Dis-lui ce qu’il doit faire (cliquer à tel ou tel endroit).
  • Dis-lui ce qu’il va se passer quand il aura passé sa commande.
  • Dis-lui d’agir MAINTENANT.

Exemple

  1. Donc… si vous souhaitez éradiquer 100 % des puces qui ont élu domicile dans les poils de votre chien (et voir enfin votre chien calme et détendu), commandez cette lotion antipuces bio sans plus attendre.
  2. Après avoir reçu votre payement via PayPal, nous enverrons immédiatement votre colis par la poste. Votre poilu sera quitte des grattages et des morsures jusqu’à sang !
  3. Cliquez maintenant sur « ajouter au panier », choisissez votre quantité et finalisez votre commande.

Le point 2 est crucial, SURTOUT si tu ne vends pas un article physique (fichiers PDF, vidéo, audio, accès VIP à une plateforme…) S’il subsiste le moindre petit doute quant à la livraison du produit, le portefeuille du client restera coincé « dans le quartier craignos » et sa carte de crédit restera là où elle est !

Dans un e-mail de vente, on peut également insérer des boutons qui résument à eux-seuls l’appel à l’action.

LA THÉORIE DU « GROS BOUTON »

Pour être sûr de son coup quand on insère un bouton d’achat, celui-ci doit être à tout prix visible et faciliter la commande pour ton prospect. Voici le test infaillible qu’il faut réaliser :

  1. Affiche ta page sur un écran. Même sur un pc portable, aucun souci.
  2. Marche 10 grands pas en arrière pour t’éloigner de l’écran et ferme les yeux.
  3. Ouvre les yeux pendant 2 secondes et regarde la page.
  4. Si ton bouton d’achat ne saute pas aux yeux directement, alors c’est foutu…

……………………… [Bruit de sonnette !!] ……………………………………………………………………….

Voilà, cher ami, le cours est terminé… j’espère que tu auras retenu deux ou trois combines et que tu pourras appliquer les conseils dans tes e-mails de vente.

Si tu as apprécié le cours, mais que tu te dis que je pourrai PERSONNELLEMENT aller passer l’examen à ta place, c’est-à-dire rédiger (à ta place) ton prochain e-mail de vente ou ta prochaine newsletter promotionnelle, c’est ici que ça se passe… Tu verras, je t’ai mis une garantie en béton, rien que pour toi (difficile de faire mieux en fait).

Accède dès maintenant au produit Newsletter de Vente  « prête à envoyer » si tu veux mettre à profit ce canal de vente efficace.

À bientôt. Je te souhaite plein de ventes !

Djamel (Actif Com)

P.S. : Télécharge le PDF de cet article et range-le dans ton dossier à contenu utile pour l’avoir à portée de main. Indique ton adresse e-mail ci-dessous :

A voir aussi :

Trouvez De Nouveaux Clients Avec De l'Emailing Ciblé. Demandez Un Devis !
Par | 2017-02-16T16:55:44+00:00 février 16th, 2017|- 5 - E-mailing|

A propos de l'auteur:

9 Commentaires

  1. Idriss 15 août 2016 à 16 h 29 min␣- Répondre

    Franchement… J’ai rarement lu un article marketing aussi formateur dans le domaine de l’emailing. Le décor implanté est très judicieux et la structure est parfaite pour une assimilation rapide des concepts. C’est un véritable trésor qui est partagé par l’auteur et c’est tout à son honneur ! J’ai été très content de retrouver cette bonne vieille méthode AIDA avec laquelle on nous bassinait tous les jours en cours de Marketing ! Bonne continuation à l’auteur et qu’il n’hésite pas à nous partager d’autres articles de ce type car ils sont à consommer sans modération par tous e-marketeur, e-commerçants ou entrepreneur du web !!!

  2. Jeremy 16 août 2016 à 19 h 03 min␣- Répondre

    Je n’ai qu’une chose à dire, on se sent vraiment mauvais qu’en on voit tous ces précieux conseils, je suis bleufé

  3. Alexandre 21 août 2016 à 11 h 47 min␣- Répondre

    Très bon article ! Je vais tout de suite le mettre en application, c’est l’article dont j’avais besoin ! Merci à toi djamel

  4. haddad 21 août 2016 à 12 h 18 min␣- Répondre

    Merci pour le cours ! car on a vraiment l’impression de suivre le chapitre d’un cours !
    Impatient de lire le prochain article.
    Reste plus qu’a mettre en pratique !

  5. Djamel 25 août 2016 à 11 h 10 min␣- Répondre

    @Idriss. Merci Idriss,content que cela t’ai plu ! Je repasserai pondre l’un ou au l’autre article au plus vite!!
    @Jeremy. On a chacun ses forces et ses faiblesses, c’est certain ! Mais quand on bosse ses points faibles on voit vite des résultats. Bon courage !
    @Alexandre. Merci Alexandre ! Donne-nous vite des nouvelles.
    @Haddad. Merci Haddad ! En effet, rien de tel que la mise en pratique. Lire un article c’est bien, mais si on peut appliquer 2 ou 3 conseils, c’est bien mieux..

  6. Nicolas 12 septembre 2016 à 17 h 54 min␣- Répondre

    Merci pour l’article vraiment intéressant !

  7. Djamel 15 septembre 2016 à 15 h 01 min␣- Répondre

    @Nicolas. Merci.. D’autres projets sont en cours, restez connectés !!

  8. archi nul pour vendre quoi que ce soit 4 octobre 2016 à 21 h 09 min␣- Répondre

    Super article ! Chapeau… Moi qui suis archi-nul pour vendre quoi que ce soit : même sur le bon coin, j’arrive pas à revendre mes bricoles, j’en prends de la graine.
    Ceci étant dit, j’aurai une question : sur le coup du gros bouton de vente, c’est pas un peu de la vente à grand-père ?
    Perso, celui qui me pond ça (et il y en a la dose… je suis sur-saturé de spam, de mails de vente… merci SFR : Ah oui, n’allez pas chez SFR !!!! FUYEZ !!!!… bon, ça c’est autre chose…), je fuis en courant, j’ai vraiment le sentiment d’être pris pour un imbécile, je refuse (c’est une forme de religion je crois), d’acheter quand il y a un gros bouton. Il m’apparaît de façon tellement flagrante qu’on me force la main, que je n’ai qu’une envie, c’est de fuir : le meilleur argumentaire de vente du monde se liquéfie dans cet horrible bouton. Bref, je tuerai plutôt qu’on m’impose un bouton aussi énorme. Suis-je donc le seul ? Pas sûr…
    Mais bon, je dis ça, je dis rien, je suis un vendeur nul, je ferai sans doute mieux de mettre des gros boutons : mais, comment faire un truc qu’on déteste ? Je peux quand même pas mettre un truc qui m’insupporte ? Si ?

    Ca doit être moi, je dois pas être normal en fait. Pas grave, tout le monde peut sans doute pas être vendeur…

    En tout cas, merci, en dehors du bouton, je vais appliquer tout le reste au pied de la lettre.

  9. Djamel 11 octobre 2016 à 15 h 54 min␣- Répondre

    @archi nul … Salut l’ami ! Merci pour ton (long) commentaire hehe… ça fait plaisir !

    La question du gros bouton est discutable, je suis d’accord avec toi. Et puis chacun réagit à sa manière face au marketing.
    Alors, pourquoi on met des gros boutons colorés et bien visibles plutôt que des boutons de taille normale et couleur neutre ? Tout simplement parce que les chiffres sont là pour étayer cette thèse du gros bouton ! Bouton de grande taille = meilleurs taux de conversion / Bouton qui passe incognito = mauvais taux de conversion.

    J’ai travaillé sur un projet avec un ami il y a quelque temps pour un site de jardinage, et je ne me rappelle plus des chiffres, mais le gros bouton gagnait haut la main devant le petit bouton. On en revient toujours à la seule véritable mesure : le résultat.
    Si tu as un site, tu peux tenter l’expérience avec un bon vieux test A/B, pourquoi pas ?!

    Bref, en tout cas, je ne crois pas que tu doives faire les choses quand elle ne te plaisent pas (tu n’as qu’à tester le bouton moyen lol), mais je pense que si ta philosophie de communication se rapproche plus ou moins de celle dont je parle dans cet article, alors tu seras dans le bon. Le bouton ne fait pas tout, c’est évident !

    A+

Laisser un commentaire