Créer une vidéo pour vendre un produit sur internet a de très nombreux avantages : rendre le produit plus « réel » aux yeux de l’acheteur potentiel, rassurer le client sur votre professionnalisme (une bonne vidéo, ça fait toujours classe !), augmenter votre visibilité sur internet et donc au final augmenter vos ventes. (A ce sujet, voir l’article : Augmenter vos ventes de 300% grâce au marketing vidéo ).

Pour être efficace, une vidéo devra être conçue sur le schéma d’un véritable argumentaire de vente : définir la cible visée, les problèmes qu’elle souhaiterait résoudre, présenter votre produit comme solution, lister les avantages pour le client final, mettre un appel à l’action (call to action)… etc

J’ai créé une petite vidéo d’animation pour présenter ma formation e-commerce, elle est justement conçue sur ce schéma.

[wpvp_player src=http://www.astuce-ecommerce.com/saver/video/formation3.f4v width=640 height=360 splash=https://alifconception.com/wp-content/uploads/2013/01/presentation-formation2.png]

Une fois que vous l’aurez visionnée (ci-dessus)  nous décortiquerons ensemble les différents éléments qui s’y trouvent et qui vont conduire le visiteur jusqu’à la décision d’achat.

Définir la cible visée et son besoin.

Il faut démarrer votre vidéo en définissant la cible à laquelle votre produit est destiné afin que votre client potentiel sache avec certitude que le message qui va suivre s’adresse à lui.

Une erreur courante est de penser « Ben, moi mon produit s’adresse à tout le monde ». Même si c’est le cas, vous avez certainement un client idéal. C’est à ce client qu’il faudra s’adresser. (Voir plus d’info à ce sujet dans l’article : Voici comment créer une publicité efficace)

Dans ma vidéo, la cible est : les personnes qui souhaitent vendre sur internet.

Parfois en définissant la cible, on va aussi définir son besoin. « Il veut vendre sur internet », c’est un besoin.

Dans d’autres cas, en définissant la cible, on va exprimer de manière implicite son besoin. Exemple : « Il ne sait pas parler l’anglais » .  Ma cible sont les personnes qui ne parlent pas l’anglais et sans le préciser on comprend que leur besoin est d’apprendre à parler l’anglais.

 

Quels sont les problèmes de la cible ?

S’il existe un besoin, alors il existe un ou plusieurs problèmes qui empêchent ce besoin d’être satisfait. Il va vous falloir définir clairement ces problèmes :

– pour montrer à votre clientèle cible que vous avez bien saisi sa situation et que par conséquent vous pouvez l’aider.

– pour faire prendre conscience à vos visiteurs des problèmes qui les empêchent de satisfaire leur besoin.

Dans ma vidéo, le principal problème est  le manque de connaissance qui se traduit par la phrase « Il ne sait pas s’y prendre ». Le second problème est la peur de l’échec. En troisième position on retrouve la phrase « Il va abandonner son rêve » qui est la conséquence néfaste des deux précédents problèmes.

Notez que « Il va abandonner son rêve » est écrit en blanc afin de renvoyer à l’autre phrase écrite en blanc « gagner sa vie sur internet » qui est le but qu’il souhaite atteindre.

Apporter une solution aux problèmes.

Maintenant que votre client potentiel a bien conscience des problèmes qu’il a, il vous faut présenter votre produit comme solution.

Dans mon cas, puisque le principal problème est le manque de connaissances dans le e-commerce, alors quoi de mieux qu’une formation e-commerce pour apprendre à vendre en ligne ?

Présenter votre produit plus en détail

Une vidéo c’est aussi l’occasion de présenter votre produit plus en détail. N’oubliez pas que sur internet, le client a la frustration de ne pas pouvoir toucher le produit, la vidéo est un bon moyen pour compenser.

Dans ma vidéo, j’ai choisi de montrer des courts extraits vidéos de la formation, avec en dessous de chacun un sous-titre explicatif : Je filme mon écran /Vous observez / Vous reproduisez / Vous obtenez des résultats.

Lister les bénéfices que votre cible va pouvoir tirer de votre produit

Ce qui intéresse le plus votre client n’est pas votre produit en lui même, mais les bénéfices qu’il va pouvoir en tirer. Je prends souvent l’exemple de la tondeuse à gazon. Si vous dites « Acheter ma super tondeuse X345  Moteur V8 », ça ne parlera pas à vos clients (au mieux ils se demanderont comment il est possible qu’une tondeuse ait un tel moteur…), par contre si vous leur parlez des bénéfices qu’ils vont pouvoir en tirer : « Acheter ma super tondeuse qui vous permet de tondre votre jardin en 5 minutes », ça va tout de suite leur paraître plus intéressant.

Pour notre exemple, le bénéfice principal attendu étant de pouvoir lancer un site e-commerce qui va rapporter :

Terminer par un appel à l’action

Comme pour une page de vente, votre vidéo va se finir par un « Call to Action » qui comme son nom l’indique va inciter le spectateur à agir, c’est à dire à passer commande. Dans d’autres cas, le Call to Action peut inciter le visiteur à s’inscrire à une newsletter, à profiter d’un essai gratuit ou autres…

A voir aussi :